jeudi , 4 juin 2020

Archives des mots-clés : satellite

AFRIQUE : Facebook et Eutelsat lanceront un satellite pour fournir internet dans les zones reculées

Facebook veut faciliter l’accès à internet en Afrique subsaharienne. C’est ce que l’on peut retenir de l’annonce officielle faite par Mark Zuckerberg sur son compte Facebook. Pour se faire, un satellite sera mis en orbite en 2016.

AMOS-6, c’est le nom de code du satellite qui sera mis en orbite suite au partenariat signé entre Facebook et le français Eutelsat. Déjà en construction, ce satellite une fois fonctionnel devrait permettre de fournir internet à des millions de personnes notamment dans les zones reculées ou l’accès à internet est un véritable défi. Ce projet rentre dans le cadre de la plateforme Internet.org de Facebook (en partenariat avec plusieurs géants, dont Samsung, Qualcomm, Mediatek, Ercisson, Opera…), dont l’objectif est de permettre l’accès gratuit à des services de grandes utilités aux internautes/mobinautes.

Internet-facebook-satellite-Phonerol

Sur le site internet de la plateforme internet.org, la mission est résumée en ces mots : « Mettre internet à disposition de chaque individu sur Terre est une tâche bien trop importante et trop vaste pour une seule entreprise, un seul groupe ou un seul gouvernement. Tous ceux qui participent à Internet.org se sont rassemblés pour relever ce défi, car ils croient au pouvoir d’un monde connecté. »

Il faut préciser que Facebook travaille aussi sur un prototype de drone (nommé Aquila) alimenté au solaire, qui sillonnera la circonférence de la terre pour fournir internet dans les zones qui y ont accès difficilement.

Facebook

Pour les détracteurs du projet Internet.org, derrière cette magnanimité déguisée, il se cacherait une volonté du géant américain de conquérir de nouvelles parts de marché notamment dans les pays émergents et ceux en voie de développement.

AFRIQUE DU SUD : Trois lycéennes travaillent sur un satellite qui sera mis en orbite en 2016

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années, dit l’adage. Comme pour donner des arguments en faveur de cette affirmation, trois lycéennes sud-africaines travaillent actuellement sur un satellite qui est prévu pour être lancé en 2016.  
 
En effet, les lycéennes ont été sélectionnées lors du programme dénommé STEM (il concerne les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques). Ce programme avait été initié par la Micro Enterprise Development Organisation (MEDO) au mois de juin 2015. Déjà, ces trois prodiges des technologies ont été initiés à l’électronique et aux bases de la science pratique à travers l’assemblage d’un petit robot. Ce robot utilise divers mécanismes pour s’éclairer, vibrer, se mouvoir. Aussi, il est prévu plusieurs autres formations qui s’achèveront par celle de décembre. Elles auront ainsi passé toutes les étapes qui leur permettront d’avoir le potentiel nécessaire pour construire ce satellite dont le lancement est prévu pour 2016. 
Satellite
 
Selon les responsables de MEDO, cette initiative est une belle lucarne pour inciter les jeunes à s’intéresser aux technologies. Elle est d’autant plus importante au regard des disparités qui existent dans ces domaines réservés aux hommes.
D’autres initiatives de ce genre doivent être mises en œuvre pour émuler le génie créateur de la jeunesse africaine qui ne demande qu’un espace favorable pour s’exprimer. 
 

RD CONGO : Le pays dévoile la maquette de son prochain satellite de télécommunication

Un satellite propulsé sur orbite par le RD CONGO, cela pourrait bientôt être une réalité. C’est du moins ce qui ressort des objectifs du projet Congo-SAT. La RD CONGO pilote ce projet évalué à 320 millions de dollars, en partenariat avec la société spécialisée dans les projets satellitaires, China Great Wall industry Corporation.

C’est le 23 juin 2015 que la presse a pu découvrir, officiellement, la maquette de ce qui sera le premier satellite de télécommunications du Congo. Cette présentation a été faite par Thomas Luhaka Losendjola, vice-premier ministre et ministre des Postes, Télécommunications et TIC. De toute évidence, la communication est un secteur hautement stratégique pour la souveraineté d’une nation. Et le RD Congo ne veut pas être en reste du développement technologique qui s’opère de plus en plus dans les pays africains. Mieux, le pays ambitionne même d’être le hub des télécoms en Afrique centrale, d’où le lancement de ce projet.

Image d'illustration
Image d’illustration

Au-delà de l’aspect sécuritaire du projet qui permettra de garder un œil sur les frontières de la RD CONGO et de prendre en charge certaines communications jugées sensibles, il servira aussi à couvrir les zones à faible densité de population et à leur fournir des services de télécommunication.
Pour la réussite de ce projet, les ingénieurs congolais seront formés à cette technologie qui est une grande première dans la région, a raporté l’agence Ecofin.

WhatsApp chat
%d blogueurs aiment cette page :
Phonerol

GRATUIT
VOIR