Rocket links Bing
vendredi , 23 avril 2021

Archives des mots-clés : Carte SIM

Carte Sim, Mini Sim, Micro Sim, Nano Sim, quelles différences ?

Carte Sim, Mini Sim, Micro Sim, Nano Sim, quelles différences ?

Avec la miniaturisation actuelle, les constructeurs de mobiles ont imposé au marché de nouveau format de carte SIM. Quelles sont les différences entre ces différents types de carte, Mini SIM, Micro SIM, Nano SIM ? Voilà des questions auxquelles cet article va tenter de répondre.

Carte Sim

Carte Sim

Mais d’abord c’est quoi une SIM ?

La carte SIM (Subscriber identy Module) permet grâce à sa puce de connecter un mobile ou autre périphérique sur au réseau mobile. Elle permet ainsi d’identifier les utilisateurs et contient pour se faire d’informations de l’abonné. Vous devrez donc acheter ou utiliser une carte SIM de l’opérateur de votre choix pour accéder à son réseau mobile.

Différents types de cartes SIM

Nous distinguons 5 types de carte SIM, la Sim normale, la mini SIM, la micro SIM, la nano SIM et la dernière qui s’apprête à envahir le marché, la e-SIM.

Le but de cette miniaturisation est de rendre nos mobiles plus puissants et profiter pour réduire la taille en réduisant son épaisseur, donc l’épaisseur de nos mobiles.

À lire : Suspension des cartes SIM non identifiée au Nigéria

La Carte SIM

  • Nom : SIM taille complète
  • Normes de référence : ISO/CEI 7810:2003, ID-1
  • Dimension : L = 85.6 mm, l = 54 mm, épaisseur : 0.76 mm
  • Description : Format carte de crédit ; cette carte a été rapidement mise à l’écart du fait de sa grande taille.
  • Capacité de stockage : 2 ko et 32 ko

La mini SIM

  • Nom : Carte SIM actuelle/2 FF/Plug-in UICC
  • Normes de référence : ISO/CEI 7810:2003, ID-000
  • Dimension : L = 25 mm, l= 15 mm, épaisseur = 0.76 mm
  • Description : Désormais la plus fréquente et la plus utilisée. Elle est utilisée dans la plupart des anciens modèles de mobiles.
  • Capacité de stockage : 2 ko à 32 ko

La micro SIM

  • Nom : Carte micro SIM /3FF/Mini-UICC
  • Normes de référence : ETSI TS 102 221
  • Dimensions : L = 15 mm, l = 12 mm, Épaisseur = 0.76 mm
  • Description : Désormais la norme, les mobiles imposent désormais l’utilisation de SIM plus petite et la micro SIM est aujourd’hui est obligatoire pour pouvoir profiter de son mobile tactile.
  • Capacité de stockage : 32 ko à 128 ko

La nano SIM

  • Nom : Carte nano SIM /4FF
  • Normes de référence : ETSI TS 102 221
  • Dimensions : L = 12.3 mm, l = 8.8, Épaisseur = 0.67
  • Description : Format de carte SIM avec une épaisseur plus petite, pour répondre aux besoins des constructeurs de mobile qui courent la miniaturisation de leurs mobiles. Introduits par Apple avec son iPhone 5, les autres constructeurs proposent désormais leurs mobiles dans ce format.
  • Capacité de stockage : 128 ko

La carte SIM embarquée ou e-SIM

  • Nom : Carte SIM embarquée/5FF
  • Norme de référence : JEDEC Design Guide 4.8, SON-8
  • Dimensions : L = 6 mm, l = 5 mm, Épaisseur = moins de 1 mm
  • Description : Cette carte est directement intégrée au smartphone. Apple souhaite profiter de sa domination sur le marché mobile pour imposer ce format aux opérateurs mobiles. Ce qui a tout pour déplaire aux utilisateurs qui se voient ainsi priver de leurs droits de choisir l’abonnement de leurs choix.

Compatibilité des formats

il existe sur le marché des agrafeuses qui vous permettront de couper votre mini SIM afin de l’utiliser en micro ou nano SIM. Vous pourrez également réaliser l’opération inverse en utilisant des adaptateurs adéquats pour passer de la nano SIM à la micro SIM et à la mini SIM.

Les opérateurs proposent également des cartes SIM qui comprennent tous les formats. À vous d’utiliser le format que votre mobile utilise.

Pour approfondir le sujet, vous pouvez suivre ce lien vers Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Carte_SIM

NIGERIA : La suspension des cartes SIM non identifiées crée des désagréments chez MTN

La chronique nigériane de la suspension des cartes SIM mal identifiées semble avoir de beaux jours devant elle. Depuis une semaine, la Commission des communications du Nigeria (NCC) a procédé a la suspension de plusieurs cartes SIM pour défaut d’identification. Depuis lors, les agences de MTN ne désemplissent pas.

MTN

Comme nous le vous signifions dans un précédent article, les opérateurs de téléphonie qui n’avaient pas régularisé la situation de leurs abonnés non identifié, se sont vu infligé une amende. En plus de cela, les cartes SIM incriminées ont été simplement désactivés.
La plus lourde charge incombe à MTN (109 cartes SIM non identifiées), suivi par Globacom (37), ensuite Etisalat (35) et Airtel (19) ferment la marche. Chez l’opérateur MTN, depuis cette date, bon nombre des abonnés se sont fait identifié. Cependant, plusieurs de ces numéros n’ont pas encore été débloqué par le régulateur. Résultat, des plaintes à n’en point finir.

Pour un meilleur traitement de ses abonnés, l’opérateur MTN a décidé d’accroître le nombre de ses agents chargés de l’identification pour des prises en charge plus adaptées.
Il faut préciser que l’action du régulateur vise à identifier formellement chaque usager des services mobiles afin de mieux lutter contre les menaces d’attentats terroristes.

NIGERIA : Chaque carte SIM mal identifiée coutera plus de 1000 dollars aux opérateurs

La cybercriminalité a pris des proportions qui sont telles que tout individu qui utilise les services de télécommunications sans que l’on ne puisse l’identifier clairement représente une menace potentielle. Après une phase de sensibilisation, la Commission des communications du Nigeria (NCC), organe régulateur des télécommunications du pays, a annoncé qu’il passera à une phase répressive vis-à-vis des opérateurs qui ne se mettront pas en règle.

Carte-Sim-mince

La Commission des communications du Nigeria (NCC) entend contraindre les opérateurs à plus de rigueur dans le traitement des identifications de leurs abonnés. Pour cela, des contrôles réguliers seront effectués sur leurs parcs d’abonnés afin de détecter les éventuelles irrégularités. Ainsi, une amende qui s’élève à 200 000 nairas (soit 1004 dollars) sera infligée aux opérateurs pour chaque carte SIM mal identifiée ou qui ne l’est pas du tout.

Il faut préciser que le régulateur a déjà procédé à la désactivation de 10,7 millions de cartes SIM pour manque d’identification auprès des opérateurs. La situation est très préoccupante comme l’a souligné Tony Ojobo , directeur des relations publiques de la NCC. Cette nouvelle mesure devrait pouvoir mettre fin au laxisme qui a lieu dans la commercialisation des cartes SIM.

La répartition des 38 600 000 cartes SIM mal identifiées s’établit comme suit :

  • 18,6 millions pour MTN
  • 10,4 millions pour Etisalat
  • 7,4 millions pour Airtel
  • 2,2 millions pour Globacom
WhatsApp chat
%d blogueurs aiment cette page :
Phonerol

GRATUIT
VOIR