Rocket links Bing
vendredi 30 septembre 2022
ARTCI

Télécommunications en Côte d’Ivoire — Le comparatif des Opérateur mobile de Mars 2015

Le secteur des télécommunications est en Côte d’Ivoire, l’un des secteurs les plus concurrentiels. Avec six Opérateurs mobiles qui se partagent un marché en pleine expansion, être le leader relève d’une bonne stratégie de communication associée à des offres de services avec de très bons rapports qualité/prix. Et en parlant de communication, chaque opérateur annonce des chiffres qui dans certains cas, ne sont que des moyens d’attirer davantage d’abonnés. Qu’en est-il réellement ?

ARTCI

Dans cette analyse qui s’appuie sur un rapport de mars 2015 de l’ARTCI (Autorité de Régulation des télécommunications en Côte d’Ivoire), nous ferons une incursion au sein des principaux secteurs sur lesquels les opérateurs se font « la guerre ». Cette guerre faut-il le rappeler n’est pas toujours saine, car l’abonné se fait souvent duper par des chiffres tape-à-l’œil. Quel est l’état des lieux en termes de part de marché des principaux acteurs de ces secteurs :

  •  La téléphonie mobile
  •  Le mobile Money

Il ne s’agira pas de faire une étude comparative afin de déterminer qui est le meilleur opérateur du marché, mais plutôt de faire une analyse des chiffres donnés par le régulateur. Quitte à l’abonné de se faire sa propre opinion.

Téléphonie : Greenn Network, l’opérateur a la plus forte progression de parc d’abonnés

En Côte d’Ivoire, comme certains aiment à le dire, il existe 3 « super Opérateurs » et des opérateurs mobiles. Pour cause, les écarts qui existent entre les premiers arrivants et les derniers. Cependant, tout en douceur certains opérateurs comme Greenn justifient une bonne progression.

Une domination des Opérateurs mobiles

Au rang des opérateurs mobiles qui dominent le marché de la téléphonie mobile, une logique semble être respectée. En effet, jusque-là, le rang relativement au nombre d’abonnés est fonction de la date d’arrivée sur le marché ivoirien. Ainsi, au 31 mars 2015, les trois premiers opérateurs sont :

  1. Orange : 9 549 559 (41,60 %)
  2. MTN : 8 306 916 (36,19 %)
  3. Moov : 3 658 763 (15,94 %)

La première place du tableau revient donc à Orange qui est suivi de très près par MTN. Moov viendra un peu plus loin derrière avec un peu plus du tiers 1/3 du nombre d’abonné de Orange.  Au total, les deux premiers opérateurs se partagent 17 856 475 abonnés pour un total de 22 954 081 abonnés sur le plan national. Soit un taux d’environ 77,79 %.

Greenn Network la montée en puissance

Au bas de l’échelle, on remarque tout de suite que les deux opérateurs rencontrent des difficultés à se positionner sur un marché déjà très concurrentiel (moins de 7 % de part de marché pour les deux opérateurs). En effet l’opérateur Grenn Network a fait le lancement de ses activités  en juin 2007) et Comium en mai 2007. Depuis, la révolution numérique n’a pas encore eu lieu.

En termes de nombre d’abonnés, le classement est le suivant  :

  1. Grenn : 787 219 (3,43 %)
  2. Comium : 651 624 (2,84 %)

Pour mieux percevoir la progression du parc d’abonnés des opérateurs, jetons un coup d’œil sur les chiffres enregistrés entre mars 2014 et mars 2015. Ainsi le classement se définit comme suit :

  1. Greenn : 158,57 %
  2. Orange : 25,09 %
  3. MTN : 12,39%
  4. MOOV : -10,84 %
  5. Comium : -34,06 %

Depuis plusieurs mois, Greenn multiplie des offres de services promotionnelles qui pourraient être à la base de cette montée en puissance. On remarque aussi une régression de l’opérateur Moov avec une perte de 10,84 % de son parc d’abonnés.

A Voir  Côte d’Ivoire : Orange domine le marché de la téléphonie, MTN leader de l’internet mobile

Le prépayé, la solution miracle ?

L’une des raisons qui a favorisé le fort taux de pénétration de la téléphonie mobile (100,06 % en mars 2015), est sans aucun doute le prépayé. Ainsi, il représente 99,68 % des abonnements contre seulement 0,32 % pour les abonnements postpayés du secteur de la télécommunication. Facilité d’utilisation, bonne maitrise de la consommation, souplesse de gestion, autant de raisons qui sont à la base de l’adoption de ce mode d’abonnement qui correspond parfaitement à l’environnement africain.

Tous ces indicateurs devraient surement servir aux opérateurs, afin de leur permettre de  mieux ajuster leurs stratégies, le tout se résumant en trois points pour l’abonné :

  • Bonne qualité de service
  • Bonne couverture réseau
  • Coûts de services accessibles

Au niveau du Mobile Money aussi, la concurrence est rude.

Mobile Money : Orange totalise 55,38 % de part de marché

La percée du Mobile Money n’a laissé personne indifférent en Côte d’Ivoire. Dans un environnement ou le  taux de bancarisation  demeure encore très faible, avoir accès à un moyen de paiement électronique qui ne nécessite pas de compte bancaire est une aubaine pour les populations.

Les opérateurs de téléphonie ont vu dans le mobile money un service à forte valeur ajoutée. Bénéficiant d’infrastructures déjà opérationnelles et du succès probant de la téléphonie, ils n’ont pas eu du mal à imposer cette solution adaptée aux réalités africaines.

Un gâteau que se partagent les trois leaders

Le Mobile Money a d’abord été lancé par Orange et MTN avant d’être rejoints par Moov après plusieurs années d’observation. Là encore, l’occupation de la première place a un prix. Au 31 mars 2015, le classement en termes de nombre d’utilisateurs s’établit comme suit :

  1. Orange Mobile Money : 3 700 974
  2. MTN Mobile Money : 2 804 863
  3. Flooz (MOOV) : 176 122

Avec environ 55,38 % de part d’un marché qui comptabilise 6 681 959 abonnés, Orange se positionne comme le leader de ce secteur. Plus loin, Moov peine à faire adopter son service.

Orange Money

Percée fulgurante pour MTN Mobile Money

De décembre 2014 à mars 2015, de nombreux mouvements ont eu lieu du côté des abonnés aux services mobile money. Alors que certains opérateurs, en l’occurrence MTN, ont enregistré une augmentation spectaculaire de leur parc d’abonnés, Moov par contre a vu un grand nombre de ses 1 098 551 utilisateurs du service Flooz (décembre 2014) lui lâcher la main à une vitesse V.  Ainsi dans cette période, le taux d’évolution des abonnés aux services mobile money, par opérateur, s’établit comme suit :

  1. MTN : 91,16 %
  2. ORANGE : 5,00 %
  3. MOOV : -83,97 %

Le mobile Money, encore de beaux jours à venir

Le mobile money a révolutionné le paiement en Côte d’Ivoire. Désormais, il est possible de régler sa facture d’électricité ou d’eau, de payer le frais d’inscription de son enfant, de s’acquitter des frais de composition d’un concours organisé par l’administration publique, simplement en utilisant son téléphone portable.

Pour réussir à s’attirer davantage d’abonnés, les opérateurs ont dû trouver les moyens de se rapprocher le plus possible des abonnés tout en leur fournissant des services de qualité.

Pour les abonnés, trois points sont déterminants pour des opérateurs mobiles :

  • La proximité et l’accessibilité
  • La sécurité du service
  • Le coût des opérations

Pour ce qui est de l’interopérabilité des services des différents opérateurs du secteur de la télécommunication, elle ne semble pas encore être à l’ordre du jour.

Check Also

illimix Orange CI

Côte d’Ivoire : Les appels et SMS illimités enfin dispo avec illimix d’Orange

Contents1 Description des forfaits illimix1.1 Illimix Mini+1.2 Illimix Mini1.3 Illimix Max1.4 Illimix Mega Orange Côte …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Phonerol

GRATUIT
VOIR