Rocket links Bing
jeudi , 15 avril 2021

Archives des mots-clés : NCC

NIGERIA : 4 opérateurs écopent d’une amende de 120,4 millions de nairas (604 917 $)

La Commission des communications du Nigeria (NCC), régulateur des télécommunications, a mis a exécuté ses mises en garde contre les opérateurs au sujet de la mauvaise identification des abonnés. Dans un précédent article, nous vous expliquions que le NCC ferait payer une amende de 200 000 nairas (1004 dollars) pour chaque carte SIM mal identifiée. Et bien la sanction est tombée.

La Commission des communications du Nigeria (NCC) a effectué, comme signifié les jours antérieurs, des contrôles sur les parcs d’abonnés des opérateurs. La logique voudrait que tout opérateur conscient de l’activité d’un numéro non identifié sur son réseau se charge de le désactiver. Face au non-respect de cette consigne, les opérateurs sont sommés de payer une amende. La plus lourde charge incombe à MTN (109 cartes SIM non identifiées), suivi par Globacom (37), ensuite Etisalat (35) et Airtel (19) ferment la marche.

Amende-operateur-NCC-PhonerolLe directeur de la conformité, contrôle et de l’application Efosa Idehen, à travers une lettre, a tenu à préciser aux opérateurs que le régulateur sera plus sévère en cas de non-respect des consignes. Aussi, un délai leur a été donné jusqu’au 7 septembre 2015. Passé cette date, chaque opérateur se verra infliger une amende de 100 000 nairas (502 dollars) et ce par jour de retard.

NIGERIA : Chaque carte SIM mal identifiée coutera plus de 1000 dollars aux opérateurs

La cybercriminalité a pris des proportions qui sont telles que tout individu qui utilise les services de télécommunications sans que l’on ne puisse l’identifier clairement représente une menace potentielle. Après une phase de sensibilisation, la Commission des communications du Nigeria (NCC), organe régulateur des télécommunications du pays, a annoncé qu’il passera à une phase répressive vis-à-vis des opérateurs qui ne se mettront pas en règle.

Carte-Sim-mince

La Commission des communications du Nigeria (NCC) entend contraindre les opérateurs à plus de rigueur dans le traitement des identifications de leurs abonnés. Pour cela, des contrôles réguliers seront effectués sur leurs parcs d’abonnés afin de détecter les éventuelles irrégularités. Ainsi, une amende qui s’élève à 200 000 nairas (soit 1004 dollars) sera infligée aux opérateurs pour chaque carte SIM mal identifiée ou qui ne l’est pas du tout.

Il faut préciser que le régulateur a déjà procédé à la désactivation de 10,7 millions de cartes SIM pour manque d’identification auprès des opérateurs. La situation est très préoccupante comme l’a souligné Tony Ojobo , directeur des relations publiques de la NCC. Cette nouvelle mesure devrait pouvoir mettre fin au laxisme qui a lieu dans la commercialisation des cartes SIM.

La répartition des 38 600 000 cartes SIM mal identifiées s’établit comme suit :

  • 18,6 millions pour MTN
  • 10,4 millions pour Etisalat
  • 7,4 millions pour Airtel
  • 2,2 millions pour Globacom
WhatsApp chat
%d blogueurs aiment cette page :
Phonerol

GRATUIT
VOIR