dimanche , 12 juillet 2020

Africa News

Que veulent dire ces lettres 3G, H+, 4G, LTE sur nos mobiles ?

Que veulent dire ces lettres 3G, H+, 4 G, LTE sur nos mobiles ?

3g vs 4G

Nos mobiles affiches certaines lettres G, 3 G, H+, 4 G, LTE à côté de l’état du réseau. Ces lettres représentent le réseau sur lequel votre mobile est connecté à l’instant T. Ils vous permettront également d’avoir des informations sur la vitesse de transmission à laquelle vous pouvez vous attendre lorsque vous vous connecter à internet.

Voilà un petit tour d’horizon de ces différentes lettres :

  • G : GPRS pour General Packet Radio Service : Le réseau de base du mobile offrant une vitesse de connexion internet de 56 voir 144 kb/s. De nos jours un tel débit est inutilisable.
  • : EDGE pour Enhanced Data-rates for GMS Evolution : Vitesse de transmission de 348 kb/s, ce qui reste encore très faible pour un usage adéquat de nos mobiles sur internet.
  • 3G ou UMTS pour Universal Mobile Telecommunications System : La 3G qui vous permet un niveau de navigation convenable sur votre mobile. Vous pourrez l’utiliser pour échanger vos photos, vidéos, profiter au mieux des réseaux sociaux. La 3G offre un débit moyen de 1.9 Mb/s.
  • 3G+ ou H pour HSDPA High Speed Packet Access : La vitesse de connexion augmente, 14 Mb/s, et permet une utilisation plus que satisfaisante pour vos gros besoins en data.
  • H+ ou DC pour Dual Cell high Speed packet Access+ : Avec une vitesse de connexion de 42 Mb/s, vous pourrez ainsi recevoir et envoyer de gros volume de données plus rapidement.
  • 4G ou LTE pour Long Term Evolution : Voilà un débit qui rivalise bien avec les offres de certains fournisseurs d’accès internet. 150 Mb/s, le confort d’utilisation d’internet sur votre mobile est garanti.
  • 4G+ ou  LTE A pour Long Term Evolution Advanced : Encore en cours de déploiement, ce réseau permettra d’atteindre des débits de 1 Gb/s. De quoi regarder un film en streaming en résolution 1080p sans saccades, rien que ça.
  • 5G : L’évolution du réseau à venir. La 5G est en test dans certaines régions du monde. Les prochains Jeux olympiques de 2018 en Corée du Sud devraient être le lieu pour les premiers tests de cette génération de réseau, qui promet un débit 100 fois supérieur a celui offert par la 4G.

A LIRE : Verizon et Samsung pour lancer les tests de la 5G

Avec des mobiles de plus en plus puissants et une utilisation plus importante d’internet, la qualité du réseau mobile et surtout la vitesse de connexion sont de véritables facteurs de choix pour les utilisateurs. Il n’est pourtant pas rare de voir nos chers mobiles basculés d’un réseau à un autre et cela en raison du déploiement de ces technologies par les opérateurs mobiles. Certaines zones étant moins couvertes que d’autres suivant les technologies.

La 4G est en déploiement ici à Abidjan, et permettra aux utilisateurs qui pourront en profiter une connexion internet rapide sur leur mobile. À vous les vidéos HD sur YouTube, et profiter bien du partage de connexion sur vos autres équipements. Mais attention à vos datas, plus vite ils vous quitteront également.

4G vs 3G

Interview : 7 questions à Josias Yobou

Phonerol ouvre aujourd’hui une série d’interviews avec les acteurs du web africain. Nous recevons dans le cadre de cette rubrique Josias Yobou, un jeune ivoirien passionné du digital et Digital Customer Manager chez Océan Ogilvy. Josias a travaillé dans plusieurs entreprises parmis lesquelles Inpulsion, Shamma communication et aussi People Input avec Edith Brou Digital manager et blogueuse ivoirienne de renom. Recevons donc ce passionné et amoureux du digital.

Josias Yobou

Phonerol : Bonjour pouvez-vous vous présenter ?
Josias Yobou 
: Je suis Josias Yobou, jeune ivoirien âgé de 28 ans, issue d’une formation juridique, aujourd’hui Digital Customer Manager.

Phonerol : Nous vous savons passionnée de digital et de social média, comment êtes-vous passé du droit au digital ?
Josias Yobou 
: Le déclic a eu lieu en année de licence de droit en 2011, j’ai commencé à échanger avec des amis (Roland Polman et Amevi Midekor) sur les réseaux sociaux, du développement web, rédactions web… Par la suite j’ai eu l’opportunité de travailler en tant que bénévole rédacteur web pour le site d’actualité de proximité avenue 225. Mais je me sentais plus à l’aise et attiré par le web marketing et tout métier lié au digital.

J’ai donc décidé de terminer mon année maitrise et de me consacrer pleinement et entièrement à cette aventure digitale qui n’a pas été facile dès le départ.

Phonerol : Quels sont les obstacles que vous avez rencontrés durant ces années passées dans le domaine ?
Josias Yobou
 : Bosser, chercher, s’exercer n’était que mes rudiments pour m’amener à me forger une carrière dans un domaine peu connu.

Échanger avec les devanciers dans le domaine du web en général, apprendre à comprendre l’univers digital, être bénévole, travailler gratuitement pour acquérir de l’expérience.

Les obstacles que j’ai rencontrés sont les suivants :
– Dans le début l’incompréhension par la famille du domaine d’activité que je souhaitais embrasser, le digital était inconnu. Mais après explication j’ai pu convaincre la famille.
– Les abus de gratuité dans les débuts, car très souvent étant dans un domaine peu connu, les personnes ont tendance à négliger le travail qui se fait en amont. Au point de te dire très souvent « ton boulot, c’est juste posté sur Facebook« .
La formation et l’outil, au début n’ayant pas d’outil informatique j’ai du loué des PC d’amis ou même passé des nuits blanches dans des cyber cafés pour apprendre, mettre des infos sur clé USB, tirés et me documenter, mais au-delà, je considère tout cela comme des moyens de motivations pour aller de l’avant et réaliser un rêve

Phonerol : Aujourd’hui peut on dire avec le temps que les sacrifices consentis ont été ou sont en train d’être récompensé ?
Josias Yobou
  Aujourd’hui les sacrifices consentis sont en train d’être récompensés, car le chemin est encore long, il y a beaucoup de choses à réaliser.

J’oubliais que pour me permettre d’avoir des moyens, j’ai du donné des cours de renforcement en année de licence au première année pour avoir de l’argent pour me connecter pour travailler, faire des petites activité.

Josias Yobou

Phonerol :  Le numérique trouve une place de choix dans l’économie mondiale, mais sous nos cieux plusieurs entreprises sont encore réticentes ou peu informées du développement et des opportunités du digital, quels mots pour ces entreprises ?
Josias Yobou
 : C’est vrai que des entreprises ont eu du mal à comprendre la place du numérique, des métiers du web sur nos tropiques, mais aujourd’hui beaucoup d’entre elles ont décidé de faire le pas. Nous avons l’exemple des maisons de téléphonies, des banques, des assurances, etc.

Il reste beaucoup à faire. Plusieurs entreprises ont déjà franchi le pas, je suis ravi des pas réalisés. Mon message pour les entreprises qui n’ont pas encore fait le saut digital, est qu’il est plus que nécessaire pour elles de se mettre au digital, car c’est aujourd’hui un moyen de communication puissant. Et aussi un moyen décisif à la fois pour les entreprises en plein développement comme les PME africaines que pour les marques qui occupent déjà une place dans le marché.
Le digital offre plus d’avantages aux petites entreprises. En effet en utilisant les réseaux sociaux, les PME peuvent exploiter la segmentation locale du digital en visant une cible locale ou s’étendre sur l’échelle mondiale.
Bref avec la communication classique difficile d’avoir un feed-back instantané des consommateurs, mais avec le digital c’est l’instantanée au quotidien.

Phonerol :  Aujourd’hui en tant qu’acteur majeur du digital sur le marché ivoirien, quels sont vos modèles et quels conseils pour les jeunes qui souhaitent embrasser cette carrière ?
Josias Yobou
 : Aujourd’hui acteur majeur du digital c’est une grande prétention, mais avoir pris les médias sociaux pour en faire un métier et se consacrer entièrement à ça je peux dire OUI.

En tant que modèle ivoirien dans la communication digitale : Edith Brou, pour l’écriture web : Israel Guebo bien d’autres modèles : Florent Youzan, Nnenna Nwakanma, Mohammed Diaby et Franck Bayé.
Pour la jeune génération : Croire en ses rêves, apprendre et se donner les moyens pour apprendre, se fixer des objectifs par semaine, par mois et par année, s’approcher des devanciers, prendre l’aspect positif des conseils et avancer.
Faire le boulot et bien le faire, car il y a une parole biblique que j’aime : Luc 16 V10-11
Celui qui est fidèle dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes. 11Si donc vous n’avez pas été fidèles dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables ?
Car en travaillant pour les petites choses et bien fait, Dieu bénira et va ouvrir des portes plus grandes.
Enfin prendre au sérieux le travail réalisé, le succès sera au bout. Il peut être lent certes, mais il vous permettra d’acquérir l’expérience qu’il vous faut pour avancer

Phonerol : Merci de nous avoir accordé quelques minutes de votre temps, quel est votre mot de fin ?
Josias Yobou : Merci à http://phonerol.com qui me permet de parler de mon expérience dans le domaine du web.
En toute chose, mettez Dieu au-devant et croyez en vos rêves..

Merci à vous et à la prochaine avec l’interview du Planteur 2.0 Delmas Ehui, web entrepreneur émérite.

COTE D’IVOIRE : ARTCI vs Opérateurs de téléphonie, le tweet qui a créé le « bad-buzz »

L’Autorité de régulation des Télécommunications de Côte d’ivoire a procédé au retrait des licences d’exploitation de 4 opérateurs de téléphonie mobile. Cette décision a suscité la grogne au sein des populations qui fustigent un « délaissement » des employés de ces entreprises. Le régulateur a donc donné un conférence de presse pour apporter des éclairages sur ce sujet.

ARTCI-Phonerol

Comium CI, Oricel CI (GreenN), Niamoutié Télécom (Café mobile), Warid Telecom ne peuvent plus vendre leurs services en Côte d’Ivoire. Lors de la conférence de presse donnée le lundi 4 avril 2016, Bilé Diéméléou, Directeur Général de l’ARTCI, a exposé les raisons essentielles du retrait des licences. L’on retient que ces opérateurs sont coupables de plusieurs manquements « continus et persistants » vis à vis de leurs cahiers de charge. Ce sont 539 personnes qui pourraient ainsi se retrouver au chômage.

Durant cette conférence de presse, l’ARTCI communiquait à travers son compte Twitter officiel. Dans la foulée, un « tweet » n’a pas échappé à la vigilance de la twittosphère ivoirienne. Après le bad-buzz créé, ce tweet a tout simplement été supprimé. Cette publication Facebook a repris les mots tels que mentionnés dans ledit tweet avant qu’il ne soit supprimé.

« Concernant les 539 employés des 4 opérateurs concernés, l’ARTCI s’en remet à la promesse de création d’emplois du gouvernement. »Source : @artcici (Compte Twitter ARTCI)

Pourquoi cette suppression ? Toujours est-il qu’au terme de la conférence de presse, la version officielle du régulateur, mentionnée dans un rapport disponible sur son site internet, est la suivante : « le Président de la République dans sa politique de création d’emplois pour les jeunes ne peut pas accepter de laisser sur le carreau ces employés. »

Orange App Store la boutique d’applications mobiles d’Orange

Orange App Store la boutique d’applications mobiles d’Orange

Le 12 mars dernier, l’agence DYS a présenté la nouvelle boutique d’application d’Orange, Orange App Store. Cette boutique se veut un store d’applications locales pour les utilisateurs locaux.

Orange App Store

L’agence DYS est une agence spécialisée dans le marketing digital et web. L’application permettra entre autres à Orange de promouvoir les développeurs locaux et leurs applications. Devant le grand nombre de boutiques d’application qui existent, Orange entend se démarquer en proposant des applications locales, c’est à dire des applications adaptées à notre mode de vie et qui répondent aux besoins des populations locales. Orange prévoit faire un marketing autour des développeurs et de leurs applications.

Orange App Store est disponible en téléchargement sur le Google Play Store, et fonctionne quelque soit votre opérateur.

Orange App Store

Pour les développeurs intéressés à proposer leurs propres productions, la soumission d’application est gratuite, et la création d’un compte développeur gratuit est également requise. Le délai de soumission est court, même si certaines applications que nous avons soumises n’ont toujours pas été validées.

Orange App Store

Les développeurs ne pourront malheureusement pas encore vendre leurs créations. Le store étant pour le moment destiné aux applications gratuites. Les critères de validation des applications seront essentiellement le contrôle des bugs et la compatibilité avec les différentes versions d’android.

N’hésitez pas à faire un tour sur l’App Store d’Orange en cliquant sur http://appstore.orange.ci.

MTN rassure les utilisateurs de son service wimax

Côte d’Ivoire : MTN rassure les utilisateurs de son service wimax

Après l’annonce de la fin de son service wimax le premier avril 2016 prochain, MTN rassure ses clients dans un communiqué disponible sur le site de l’opérateur mobile.

Pour en savoir plus cet arrêt du wimax, vous pouvez relire notre article publier sur ce sujet MTN annonce la fin de son service wimax.

mtn

Les utilisateurs peuvent donc être rassurés, l’opérateur annonce que le service sera disponible encore jusqu’au 31 mai 2016. Le temps pour les utilisateurs de changer leur clé, pocket wifi et box wimax contre de nouveaux périphériques à partir du 1er avril 2016. Vous devrez vous rendre dans les agences de l’opérateur pour votre changement.

Source

Orange : Mon avis sur le Airbox 4G

Orange : Mon avis sur le Airbox 4G

Pour vos longs trajets en voiture, Orange vous propose désormais de profiter et de faire profiter à vos accompagnateurs d’une connexion 4G, l’airbox 4 G. Ce petit appareil qui se connecte sur le port allume-cigares de votre voiture permettra de transformer votre véhicule en wifi zone et de connecter jusqu’à 10 périphériques en 4 G pour une vitesse pouvant aller jusqu’à 150 Mbit/s.

Orange Airbox Auto

Ce périphérique s’adresse donc aux usagers ayant un véhicule, c’est déjà ça, et ne s’adressera donc pas à tous les usagers. En effet, offrir une connexion internet 4 G dans un véhicule de transport en commun classique serait hors de prix pour les transporteurs. Mais avec le développement des offres de transport de luxe, et des cars intervilles, offrir la 4 G aux usagers serait un véritable plus. Même si dans les cars de transport, la limite à 10 périphériques en deviendrait problématique.

Nous pouvons espères aussi voir des entreprises sponsorisées de telles offres afin de promouvoir leurs différents produits. Imaginons juste que Phonerol offre par exemple un AirBox à un car de transport, en obligeant les utilisateurs via une passerelle web à passer un certain temps sur la page du site avant de profiter librement de la 4G, une véritable aubaine pour le marketing et les entreprises, n’est ce pas.

Quels sont les points positifs de ce dispositif ?

Premier point positif, la connexion possible de 10 utilisateurs simultanés. De plus le Airbox 4G dispose d’un port USB afin de vous permettre de profiter de l’allume-cigare pour recharger un de vos périphériques USB.
De plus, avec la 4G, c’est la vitesse de connexion assurée pour une connexion internet rapide. Les transports de luxe pourront offrir un petit plus à leurs usagers, une offre en plus du cout du transport pourquoi pas, pour un trajet en toute quiétude.
De plus la configuration de la box est très simple et accessible à tous.

Quels sont les points négatifs ?

Certains véhicules dispose d’un allume-cigare un peu accessible ce qui rend l’utilisation de l’air box difficile.

Domino 4G

De plus, nul besoin d’investir dans une box, alors que vous pouvez utiliser votre smartphone pour partager votre connexion mobile avec vos compagnons de voyage. Mais votre batterie le ressentira, surement vous l’aurez souligné, à vous de voir si l’investissement de 59 000 FCFA vaut le cout ou si opter simplement pour un power bank ou un chargeur allume-cigare bien moins cher n’est pas bien plus rentable.

Les 3G et 4 G ne sont pas encore disponibles sur toute l’étendue du territoire, et si vous compter l’utiliser votre AirBox 4G pour une traversée du pays, vous serez vite rattrapé par les problèmes de connexion et de couverture réseau.

De plus l’Airbox 4G box est utilisable uniquement dans un véhicule, du fait de l’utilisation du port allume-cigare. Donc hors de votre voiture, vous ne pourrez profiter de votre 4G.

Je vous conseille plutôt le domino 4G disponible au prix de 49 000 FCFA, ça vous fera 10 mille francs de gagner, pour une utilisation beaucoup plus nomade avec des caractéristiques similaires.

Mais n’oubliez surtout pas que les forfaits mobiles sont très limités, et vous pouvez-vous retrouvez rapidement à court de data si vos usagers sont de voraces consommateurs de data comme nous.

Côte d’Ivoire : MTN annonce la fin de son service internet Wimax

Côte d’Ivoire : MTN annonce la fin de son service internet Wimax

Après des années d’existence, la compagnie de téléphonie MTN a décidé de mettre fin à son service internet Wimax, le 1er avril prochain. L’annonce a été faite sur la page Facebook de la compagnie. Pour rappel, le service permettait aux utilisateurs ivoiriens de profiter d’une connexion stable suivant les zones, grâce à divers équipements, notamment, des clés internet, des box internet et des wifi pocket.

MTN Wimax

Les utilisateurs surpris par cette décision de MTN se posent beaucoup de questions parmi lesquelles, le devenir des appareils utilisés durant ces années.

Que faire des clés et des box achetés ?

La compagnie souligne que les utilisateurs devront se rendre sur son portail internet ou son service d’assistance à partir du lundi 07 mars 2016, pour en savoir plus sur les dispositions prises par l’entreprise pour pallier les désagréments causés par la fermeture du service wimax.

MTN vous informera des modalités de remplacement de vos terminaux dès le lundi 07 Mars via le site internet www.mtn.ci et notre centre de contacts au 555.

Les utilisateurs devront-ils débourser de l’argent pour échanger leurs équipements? Ou la compagnie optera pour la gratuité? Fera-t-elle également basculer les utilisateurs vers ces offres 3G ou vers de nouvelles offres 4G? Voici des questions qui tracassent les utilisateurs.

Il est clair qu’avec la licence globale acquise à 100 milliards de FCFA (75 milliards versés en décembre 2015) permettant l’exploitation de la 4G LTE et de toutes autres technologies désirées. La compagnie entend rentabiliser cet investissement en basculant ces utilisateurs sur son réseau 4G, ou une autre offre internet. Nous en saurons plus ce lundi, wait and see.

Notons que les offres de la compagnie étaient prisées par les entreprises surtout avec des forfaits offrants jusqu’à 150 Go de données pour un cout mensuel de 49 000 FCFA.

Nous osons espérer que les nouveaux forfaits ne feront que suivre cette même lancée et même offrir bien plus pour le bien être des populations.

MTN Ghana

Rwanda : MTN lance la 4G LTE sur les appareils mobiles

Rwanda : MTN lance la 4G LTE sur les appareils mobiles

4G vs 3G
MTN annonce le lancement de son service mobile de 4G au Rwanda. Le service sera disponible pour les utilisateurs disposant d’un mobile compatible 4G LTE. Ce qui leur permettra de profiter des avantages de la 4G parmi lesquels les appels vidéos.

Le CEO de MTN, Gunter Engling affirme ainsi que MTN désire offrir la meilleure expérience de navigation à ses utilisateurs, avec le lancement de la 4G.

Pour pouvoir profiter de la 4G, les utilisateurs devront troquer leurs puces contre de nouvelles puces compatibles avec la 4G. Ils pourront ainsi souscrire à des forfaits internet 4G journaliers, hebdomadaire ou mensuel.

Source

African Woman Awards 2016 : Les nominées pour 2016 connues

African Woman Awards 2016 : Les nominées pour 2016 connues

La première édition des African Woman Awards, qui vise à honorer les femmes qui ont accompli des réalisations importantes dans leurs pays et dans leurs communautés.

Top 10

Les récompenses seront décernées dans 11 catégories : Business, Politique publique, Éducation, Science, Technologie et innovation, finance et banque, médias, sports, arts et culture, société civile, Star, et la nouvelle Femme de l’année 2016.

Les nominées sont donc une soixantaine de femmes d’exceptions, qui ont contribué dans leurs domaines respectifs. Les gagnantes seront annoncées le 10 mars prochain à Londres deux jours après la journée mondiale de la femme qui a pour thème : Planète 50-50 d’ici 2030 : Franchissons le pas pour l’égalité des sexes.

Le forum sera une plateforme d’échange entre les leaders, afin qu’elles puissent partager leurs expériences, et challenges, pour faire face aux défis des femmes africaines.

Le jury est composé de Leila Ben Hassen, Manager Générale de IC Publication, Regina Jane Jere, Editeur, Onike Nicaol-Houra, BAD, Amadou Mahtar Ba, Co-Fondateur AllAfrica Global Media, Dr Nosana Moyo président exécutif de l’Institut Mandela pour les études sur le développement (Minds).

Vous trouverez la liste complète des nominés de ce African Woman Awards 2016 ci après :

BUSINESS
* Clare Akamanzi (Rwanda)
* Marie Diongoye Konaté (Côte d’Ivoire)
* Olajumoke Adenowo (Nigeria)
* Salwa Idrissi Akhannouch (Maroc)
* Sibongile Sambo (Afrique du Sud)
* Swaady Martin (Côte d’Ivoire)

POLITIQUE PUBLIQUE
* Ameenah Gurib-Fakim (Maurice)
* Amina J. Mohammed (Nigeria)
* Bineta Diop (Senegal)
* Fatima Haram Acyl (Tchad)
* Jeanine Mabunda Lioko Mudiayi (DR Congo)
* Nkosazana Dlamini-Zuma (Afrique du Sud)
* Phumzile Mlambo-Ngcuka (Afrique du Sud)

ÉDUCATION
* Bruktawit Tigabu (Ethiopie)
* Elizabeth Akua-Nyarko Patterson (Ghana)
* Maureen Maisha Auma (Kenya)
* Naadiya Moosajee (Afrique du Sud)
* Noella Coursaris Musunka (DR Congo)
* Wanjiru Kamau-Rutenberg (Kenya)

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION
* Chinwe Ohajuruka (Nigeria)
* Habiba Bouhamed Chaabouni (Tunisia)
* Jamila Abass (Kenya) * Sara Menker (Ethiopie)
* Thérèse Izay Kirongozi (DR Congo)
* Winnifred Selby (Ghana)

FINANCE & BANQUE
* Arunma Oteh (Nigeria)
* Hela Cheikhrouhou (Tunisie)
* Najwa El Iraki (Maroc)
* Omokehinde Ojomuyide (Nigeria)
* Sipho S. Moyo (Zimbabwe)
* Viola Llewellyn (Cameroon)
* Viviane Bakayoko (DR Congo)

MÉDIA
* Dounia Ben Mohamed (Tunisie)
* Eloïne Barry (Guinée)
* Lerato Mbele (Afrique Du Sud)
* Mo Abudu (Nigeria)
* Mona Eltahawy (Egypte)
* Yvonne Ndege (Kenya)

SPORT
* Almaz Ayana (Ethiopie)
* Blessing Okagbare (Nigeria)
* Cathy Phiri (Zambie)
* Genzebe Dibaba Keneni (Ethiopie)
* Habiba Ghribi (Tunisie)
* Neku Atawodi (Nigeria)

ARTS & CULTURE
* Amma Asante (Ghana)
* Bibi Bakare-Yusuf (Nigeria)
* Bisi Silva (Nigeria)
* Chimamanda Ngozi Adichie (Nigeria)
* Ellah Wakatama-Allfrey (Zimbabwe)
* Nike Davies-Okundaye (Nigeria)
* Uzo Aduba (Nigeria)

SOCIÉTÉ CIVILE
* Aisha Muhammed-Oyebode (Nigeria)
* Debbie Ariyo (Nigeria)
* Elizabeth Nyamayaro (Zimbabwe)
* Kaleba Ngoie Kasongo (DR Congo)
* Leyla Hussein and Nimco Ali (Somalie)
* Obiageli Ezekwesili (Nigeria)
* Toyin Saraki (Nigeria)
* Zainab Hawa Bangura (Sierra Leone)

STAR
* Amy Jadesimi (Nigeria)
* Anne Kansiime (Ouganda)
* Hannah Wanjie Ryder (Kenya)
* NoViolet Bulawayo (Zimbabwe)
* Vivian Onano (Kenya)
* Zuriel Oduwole (Nigeria)

Source

Mobile : les revenus stagnent depuis le dernier trimestre 2015, 2016 devrait pas être mieux

Mobile : les revenus stagnent dans le dernier trimestre de 2015, 2016 ne devrait pas être mieux

Un rapport sur l’industrie mobile annonce une année 2016, aussi plate que la fin d’année 2015. Selon le cabinet GFK, les revenus sur le marché des smartphones ont baissé de 0.2 % en fin 2015, avec des recettes de l’ordre de 115.2 milliards de dollars.

Mobile

Notons également que le nombre de mobiles vendus sur la période a atteint un record de 358 millions d’unités, une croissance de 6 %. Après le lancement du premier iPhone en 2007, l’industrie a perdu de sa vitesse ces dernières années, la cause au manque d’innovation, et aux mobiles toujours plus puissants qui transcendent les années.
Les constructeurs recherchent de nouvelles trouvailles dans le secteur pour s’assurer de nouveaux revenus, notamment avec la réalité avancée, les montres connectées, et les objets connectés, de quoi diversifier le secteur.

Même le géant américain Apple subit le ralentissement du marché mobile, avec la baisse des prix des mobiles android, cette année 2016 devrait voir une croissance faible des revenus d’Apple.

Notons cependant comme le souligne Kevin Walsh, directeur des tendances et des prévisions chez GFK, certains pays continue de voir une croissance des ventes de smartphones notamment l’Inde avec une croissance de plus de 34 % surtout en raison de la vente de mobiles low cost (100 $). Le marché chinois a également connu une croissance de 12 % sur la période.

Notons que cette stagnation de la croissance en 2015 est surtout due aux facteurs locaux, notamment, la saturation du marché mobile, les divergences régionales, le changement social, etc.

Pour finir, GFK dans son rapport prévoit une croissance dans le secteur du low cost, et une augmentation de 5 % des revenus du secteur.

Les constructeurs devront offrir de nouvelles alternatives aux consommateurs, et même si tous semblent planchés sur les montres connectées, la croissance du secteur des montres n’est pas encore à même d’assurer un nouveau souffle au secteur. Les limites des montres et de leurs fonctionnalités en font des gadgets de luxe plus que des outils indispensables aux utilisateurs. LG a emboité le pas en proposant cette année son LG G5, avec ses modules, qui osons l’espérer permettront aux constructeurs d’offrir quelques choses de nouveau, rappelons-nous du boum du premier iPhone.

Source

WhatsApp chat
%d blogueurs aiment cette page :
Phonerol

GRATUIT
VOIR